Le Moniteur des Pharmacies n° 3033 du 24/05/2014
 

Comptoir

QUESTIONS DE COMPTOIR

Yolande Gauthier*, Denis Richard**, Anne-Hélène Collin***


Réponse : Oui, qu’il s’agisse de corticoïdes oraux ou à inhaler, une femme enceinte ne doit surtout pas modifier son traitement de l’asthme s’il est bien équilibré. Or 20 % des femmes enceintes diminuent spontanément les corticoïdes dès le premier trimestre. Les bénéfices d’un asthme bien équilibré, même sous corticothérapie, seront toujours supérieurs aux risques, tant pour la mère que pour l’enfant. En cas d’exacerbation de l’asthme par arrêt des corticoïdes, les conséquences ne sont pas à négliger : prématurité, poids de naissance inférieur, retard de croissance, risque d’infections respiratoires chez l’enfant au cours de la première année.Source : groupe de travail Femme et poumon de la Société de pneumologie de langue française

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...