Le Moniteur des Pharmacies n° 3033 du 24/05/2014
 

BILHARZIOSE

Actualités

Anne Drouadaine


L’agence régionale de santé de Corse rapporte plusieurs cas de bilharziose urogénitale survenue chez des touristes après une baignade en eau douce (rivière ou piscine contaminée) en Corse-du-Sud. La bilharziose urogénitale, due aux parasites du genre Schistosoma, se traduit par une hématurie micro- ou macroscopique. Sans traitement, elle peut évoluer vers des lésions de la vessie, de l’urètre, des reins mais aussi des lésions génitales. C’est le Pr Antoine Berry, du centre hospitalo-universitaire de Toulouse, qui a détecté 8 cas chez d’anciens vacanciers. Parallèlement, 5 cas survenus chez des touristes allemands ayant séjourné à Porto-Vecchio ont été signalés. Le Pr Berry appelle à la vigilance et souligne l’importance d’évoquer le diagnostic de bilharziose devant toute hématurie survenant chez une personne ayant séjourné en Corse à partir de l’été 2011. La ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...