Le Moniteur des Pharmacies n° 3032 du 17/05/2014
 

RECHERCHE

Médicaments

A. D.


Une équipe de chercheurs américains a réussi à créer une nouvelle paire de bases nucléotidiques capables de s’insérer dans l’ADN d’êtres vivants, appelées « d5SCIS » et « dNaM ». Tout organisme est constitué des couples de bases A-T (adénine-thymine) et G-C (guanine-cytosine). Les scientifiques sont parvenus à introduire les deux nouvelles bases dans l’ADN de bactéries Escherichia coli, et à faire reproduire les bactéries avec cet ADN semi-synthétique. Cela constitue une avancée fondamentale dans le monde de la génétique puisqu’il s’agit de la première création humaine d’un organisme capable d’accueillir de l’information génétique sans l’altérer. Des incertitudes demeurent cependant sur la capacité de récupération de l’information génétique stockée. Publiée dans la revue Nature le 7 mai, cette étude ouvre la voie à de futures expérimentations et de nouvelles possibilités pharmaceutiques (médicaments et nanotechnologies). Pour ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...