Le Moniteur des Pharmacies n° 3032 du 17/05/2014
 

CANNES

Actualités

Myriem Lahidely


Quatre ans de prison dont trois avec sursis, 100 000 € d’amende et le remboursement des sommes indûment perçues : le verdict est tombé pour deux pharmaciens cannois à la retraite. Ils avaient vendu en juin 2006 une officine dont ils avaient dopé le chiffre d’affaires en escroquant la caisse d’assurance maladie. « A l’aide de médecins, et de clients, complaisants, ils délivraient des génériques facturés à la Sécu au prix du princeps ou alors ils facturaient des médicaments mais donnaient de la parapharmacie à la place. Pour 50 médicaments réellement commandés au grossiste, 700 étaient facturés à la Sécurité sociale » résume Julien Elbaz, actuel propriétaire de l’officine. Au total, 220 000 € ont été indûment facturés à l’organisme de santé.Victime d’escroquerie Le pharmacien, qui avait acquis l’officine pour 1,26 M€ (soit 130 % d’un CA à 970 000 €), a ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...