Le Moniteur des Pharmacies n° 3032 du 17/05/2014
 

L’INTERVIEW DR JEAN-ARTHUR MICOULAUD-FRANCHI, PSYCHIATRE, HÔPITAL SAINTE MARGUERITE (MARSEILLE)

Comptoir

Questions de comptoir

Pauline Michel


Le neurofeedback (ou biofeedback EEG) validé par les études cliniques ne présente un intérêt que dans les troubles de déficit de l’attention et de l’hyperactivité (TDAH), et dans la relaxation. Pour le moment aucune étude scientifique n’a démontré son efficacité chez des patients atteints de trisomie 21 ou autre maladie mentale. Ce neurofeedback, thérapie par rétrocontrôle biologique, est une méthode d’apprentissage de soi. Trois électrodes idéalement placées sur le cerveau permettent au patient de visualiser ou d’entendre les variations des signaux cognitifs et d’augmenter son sentiment de contrôle perçu. Dans le cas de TDAH, cette thérapie permet d’améliorer sa concentration et sa vigilance. Au contraire, dans le cadre de la relaxation, le neurofeedback a pour objectif d’apprendre à relâcher concentration et vigilance. Aujourd’hui certaines associations de patients prônent sur internet ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...