Le Moniteur des Pharmacies n° 3030 du 03/05/2014
 

INCRÉTINES ET PANCRÉATITES

Médicaments

Marjolaine Labertonière


Une analyse sur 5 ans de la base de pharmacovigilance fait apparaître un excès de notifications de pancréatites aiguës avec les incrétines par rapport aux autres antidiabétiques, a estimé une étude présentée au congrès P2T (physiologie, pharmacologie et thérapeutique) qui s’est tenu à Poitiers du 22 au 24 avril. Sont impliqués, par ordre de fréquence décroissant, le liraglutide (Victoza), l’exénatide (Byetta), la saxagliptine (Onglyza), la sitagliptine (Januvia) et la vildagliptine (Galvus). Une partie de ces pancréatites survient sur des terrains à risque : antécédents de pancréatite, cholécystectomie, lithiase biliaire, hépatite, stéatose, cirrhose… Leur recherche avant d’initier un traitement est préconisée. L’ANSM a annoncé attendre les résultats d’une étude de pharmaco-épidémiologie sur les incrétines fin 2015.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...