Le Moniteur des Pharmacies n° 3029 du 26/04/2014
 

APPORT PERSONNEL

Transactions

François Pouzaud

Pour s’installer, il faut un apport personnel conséquent. Mais, comme le montre une étude du groupement CGP, celui-ci reste stable depuis cinq ans pour l’achat d’une pharmacie moyenne.


Un montant significatif d’apport personnel est requis pour sécuriser l’installation, compte tenu de l’absence de croissance de l’activité. Il est donc primordial de ne pas surpayer un fonds que seules les compétences du nouveau titulaire permettront de développer. « Tout achat à un prix supérieur à la capacité d’endettement ne peut se faire que par une baisse de la rémunération pour améliorer la rentabilité ou un apport personnel complémentaire », signale Olivier Desplats, expert-comptable du cabinet Flandre Comptabilité Conseil et président du groupement CGP, qui analyse chaque année les transactions (une centaine) réalisées par ses membres et le montant des apports personnels des acquéreurs. Depuis cinq ans, les prix baissent, passant de 89% du CA (TTC) en 2009 à 81% en 2013. Mais l’apport personnel varie peu : il oscille, selon les années, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...