Le Moniteur des Pharmacies n° 3028 du 19/04/2014
 

ENTREPRISE

PHARMAGORA 2014

Anne-Hélène Collin


Et si le plus grand ennemi du pharmacien n’était pas la GMS, mais le pharmacien lui-même ? Accusé de ne pas exercer son métier correctement, de délivrer la médication familiale sans conseil et sans information, le pharmacien fournirait lui-même aux grands distributeurs le bâton pour se faire battre. Avec l’aide des médias, qui multiplient les caméras cachées et les clients mystère afin de nous montrer que oui, vraiment, le pharmacien ne fait pas son travail correctement. En réaction, le Conseil national de l’ordre des pharmaciens a mis en place 5 outils pour assurer et rassurer de la qualité de l’exercice à l’officine.• Le DPC (développement professionnel continu), qui concerne plutôt l’exercice personnel et obligatoire. weQo, un site Internet consacré à l’évaluation de la qualité à l’officine (www.eqo.fr), conçu par et pour les ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...