Le Moniteur des Pharmacies n° 3027 du 12/04/2014
 

OBSERVATOIRE DES MÉTIERS DES PROFESSIONS LIBÉRALES

Actualités

Emilie Bollinger

De tous les praticiens interrogés pour la 3e édition de l’Observatoire des professions libérales, en partenariat avec l’Institut de recherche sociale H20, ce sont les pharmaciens les plus pessimistes.


Globalement, les professionnels de santé attribuent une note de 5,2 sur 10 à la « situation générale de leur profession ». Seuls les pharmaciens et les biologistes donnent une note sous la moyenne : 4,4. Les pharmaciens sont encore plus pessimistes quand ils envisagent « les années à venir » : la note est de 3,8. Quelles sont les raisons de leur déprime ? Ils citent autant « la baisse du chiffre d’affaires, les charges ou la fiscalité, les contraintes bureaucratiques » que l’effet de la crise sur les patients avec la baisse des remboursements ou l’appauvrissement. « Les pharmaciens sont aujourd’hui dans une situation de grande incertitude, complète Philippe Gaertner, président de la FSPF. Des incertitudes liées à la crise économique, aux négociations avec l’Assurance maladie qui n’ont toujours pas abouti depuis deux ans. »Des pharmaciens réticents sur l’e-santé Ces enseignements ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...