Le Moniteur des Pharmacies n° 3026 du 05/04/2014
 

OLMÉSARTAN

Médicaments

Yolande Gauthier


Des données complémentaires fournies par la CNAMTS à la demande de l’ANSM montrent que seul l’olmésartan semble associé à une augmentation des cas d’hospitalisation pour entéropathie sévère. Les six autres molécules de la classe des ARA-II ne sont pas impliquées. C’est pourquoi l’Agence du médicament renouvelle et renforce les recommandations qu’elle avait émises en juillet 2013 après l’alerte lancée par la FDA, l’agence américaine des médicaments. Lors de l’initiation d’un traitement antihypertenseur par ARA-II, l’ANSM recommande de préférer un autre sartan que l’olmésartan. Chez les patients déjà traités par olmésartan (Alteis, Alteisduo, Olmetec, CoOlmetec, Sevikar) l’arrêt du médicament doit être considéré en cas de symptômes évocateurs d’entéropathie tels que diarrhée chronique sévère et perte de poids, notamment en l’absence d’étiologie identifiable. Un autre antihypertenseur sera prescrit et un gastroentérologue consulté si ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...