Le Moniteur des Pharmacies n° 3026 du 05/04/2014
 

TÉMOIGNAGE

Transactions

François Pouzaud

Acheter une petite pharmacie peut mener loin quand on sait saisir les opportunitésqui se présentent dans son environnement proche. Fabienne Deyglun est passéed’une officine de 600 000 € à plus de 2 M€ en quelques années. Et sans changer de quartier.


La croissance externe est parfois le chemin le plus économique et le plus rapide pour accéder à une taille critique qui va assurer la pérennité de l’entreprise et ouvrir des perspectives de revente du fonds à bon prix. Le parcours et l’ascension de Fabienne Deyglun sont un exemple à méditer. Thésée en 2001, diplômée de la faculté de Rouen, elle achète en 2005, à 70 % du CA (TTC), une petite officine de 600 000 € au Grand-Quevilly (Seine-Maritime). « Je me suis installée avec 30 000 € en poche grâce à une aide parentale. A l’époque, les banques n’étaient pas très exigeantes sur l’apport », se souvient-elle. Son CA progressera jusqu’à 900 000 € en trois ans. Mais, très vite, l’officine parviendra au maximum de ses capacités. « J’avais alors deux possibilités : revendre le fonds, avec les aléas liés ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...