Le Moniteur des Pharmacies n° 3025 du 29/03/2014
 

DOSSIER

François Pouzaud


« Ma pharmacie va être très pénaliséepar la taxation des ventes directes » La taxation de 20 % des ventes directes instaurée par l’article 13 de la LFSS 2014 n’est pas aussi douloureuse qu’on ne pourrait le penser. L’assiette de cette taxe ne porte pas sur le chiffre d’affaires, mais sur le montant de la marge de distribution en gros rétrocédée, le cas échéant, par les laboratoires pharmaceutiques ou les grossistes-répartiteurs à leurs clients pharmaciens. « Il faut comprendre cette mesure comme la volonté des pouvoirs publics de limiter la prise en charge, par la collectivité, de la politique commerciale des opérateurs de la vente en gros », commente Emmanuel Déchin, délégué général de la Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique. Ainsi, évalue-t-il, cette mesure – dont les répercussions financières devraient être très limitées – n’aura pas d’effet ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...