Le Moniteur des Pharmacies n° 3025 du 29/03/2014
 

NUTRITION

Actualités

Anne-Hélène Collin


L’Académie nationale de pharmacie a pointé, le 20 mars dernier, les dangers de l’acrylamide, qu’elle juge trop présent dans notre alimentation. Son mot d’ordre : modération. L’acrylamide appartient à la famille des produits de glycation avancée (advanced glycation end products ou AGE), formés à partir des aliments riches en amidon et asparagine sous l’action de la chaleur. Huit aliments, industriels ou non, sont visés : frites, croustilles de pommes de terre, céréales, pain grillé, biscuits, pain blanc et café torréfié. Dangereuses, les frites ? Les dernières études chez l’animal montrent que l’accumulation d’acrylamide dans l’organisme est cancérigène. Certes, ce sont des modèles animaux, mais les niveaux d’exposition de la population française restent trop proches des doses reconnues toxiques chez l’animal.L’Académie, refusant de mettre toute une population à la diète et de céder à l’alarmisme, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...