Le Moniteur des Pharmacies n° 3024 du 22/03/2014
 

Comptoir

Questions de comptoir

Yolande Gauthier*, Pauline Michel**, Sylviane Le Craz***


Réponse : C’est effectivement souvent le cas, mais pas forcément. Les pneumologues considèrent que 20 à 25 % des bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO) atteignent des sujets non tabagiques. La plupart de ces cas sont liés à des milieux professionnels connus, pour cause d’empoussiérage : industrie minière, bâtiment, travaux publics, fonderie, sidérurgie, textile, métiers agricoles ou céréaliers, producteurs laitiers… Mais outre ces causes professionnelles bien établies, un certain nombre de facteurs environnementaux sont également largement suspectés, notamment ceux dus à la pollution. De nombreuses études concernant les microparticules ou encore le diesel sont en cours pour les identifier comme néfastes de manière scientifique.Source : 17e Congrès de pneumologie de langue française.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...