Le Moniteur des Pharmacies n° 3024 du 22/03/2014
 

DIABÈTE DE TYPE 2

Actualités

Marjolaine Labertonière


Selon plusieurs études présentées au Congrès de la Société francophone du diabète (11-14 mars 2014), les diabétiques ne sont pas idéalement traités. Environ un quart ont une hémoglobine glyquée (HbA1c) au-dessus de la cible. Si l’on y ajoute les autres critères de prévention cardiovasculaire (pression artérielle, LDL-cholestérol), ce sont alors plus des deux tiers qui n’atteignent pas les objectifs ! Pourtant seule une minorité de patients sont concernés par une HbA1c à 6,5 % (4 %), 78 % devant plus prudemment se situer entre 7 et 8 %. L’intensification du traitement antidiabétique serait possible pour deux tiers des patients avec une HbA1c trop élevée.Au plan cardiovasculaire, l’introduction d’une statine ou d’un ou plusieurs antihypertenseurs réduirait l’écart constaté dans de nombreux cas. Par ailleurs, près d’un tiers des patients souffrant d’une insuffisance rénale ont des prescriptions contre-indiquées. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...