Le Moniteur des Pharmacies n° 3024 du 22/03/2014
 

Éditorial

Laurent Lefort


Mercredi 19 mars. Autosatisfaction des ministres Pierre Moscovici et Benoît Hamon présentant à la presse la loi « consommation ».« Une grande avancée vers une réelle citoyenneté économique », aurait salué le matin même François Hollande. On a bien compris le message : cette loi qui défend les droits des consommateurs est formidable. Elle donne envie de croire fort en l’avenir. Et même de faire des bébés.Parfait pour doper les ventes des tests de grossesse ! Plus sérieusement, en regard des mesures radicales adoptées, la pharmacie ne s’en sort pas si mal. Comme si, en « mettant fin à des dépenses contraintes sur les tests de grossesse », selon les propres termes de Benoît Hamon, il avait fallu donner le change par rapport à d’autres professions plus affectées par la loi. On soulèvera quand même des incohérences entre le ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...