Le Moniteur des Pharmacies n° 3023 du 15/03/2014
 

SEUL, EN SEL, EN HOLDING

TRANSACTIONS

François Pouzaud

Un faible apport personnel n’est pas rédhibitoire pour s’installer. Différentes options existent pour contourner cette insuffisance financière et réaliser son projet d’acquisition.


A force de baisser, les prix des officines redeviennent raisonnables au regard de leur rentabilité. L’obstacle du prix n’est donc plus incontournable. En revanche, il y a une règle qui ne varie pas : l’acquéreur doit disposer d’un apport personnel en adéquation avec le projet envisagé. Si l’apport est insuffisant, les banques refuseront d’accorder un prêt malgré l’expérience de l’acquéreur et les compétences qu’il présente pour pérenniser l’affaire.Acquérir une petite officine Si l’apport personnel est faible et ne permet pas d’acquérir l’officine de ses rêves, plusieurs solutions sont tout de même possibles, à commencer par l’acquisition, seul, d’une petite pharmacie à prix décoté. Aujourd’hui, il reste des officines pour tous les budgets, et même si les banques spécialisées dans le financement des pharmacies ne veulent plus suivre en deçà d’un certain seuil ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...