Le Moniteur des Pharmacies n° 3023 du 15/03/2014
 

AVASTIN/LUCENTIS

Actualités

Matthieu Vandendriessche


Cela pourrait être la première recommandation temporaire d’utilisation (RTU) à voir le jour. Le gouvernement vient de mettre une dernière main à la rédaction d’un projet de décret sur les modalités d’application de ce nouveau statut. Il a été mis sur pied en 2011 afin d’encadrer de manière transitoire la prescription hors AMM de spécialités déjà commercialisées, dans l’attente du dépôt d’une extension d’AMM. Des dispositions sur mesure pour le ministère de la Santé, lui permettant de se tirer d’affaire dans le dossier de l’Avastin.Cet anticancéreux commercialisé par Roche est utilisé hors AMM dans le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), pour lequel une spécialité proche et jusqu’à dix fois plus onéreuse, Lucentis (Novartis), dispose d’une AMM. Révélée l’été dernier, l’affaire avait fait grand bruit en France après ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...