Le Moniteur des Pharmacies n° 3023 du 15/03/2014
 

Actualités

CE QUE VOUS EN PENSEZ

François Pouzaud


David Salabert Montpellier (Hérault)Les pharmaciens de Montpellier sont confrontés depuis longtemps à une guerre des prix et à une clientèle à faible pouvoir d’achat. Dans la plupart des cas, les prix n’ont pas ou peu augmenté. En janvier, les hausses des prix catalogue des labos conjuguées à celle de la TVA nous ont contraints à augmenter les prix des produits d’appel sur lesquels nous avions déjà des marges très faibles (de l’ordre de 16 %). Ainsi, le prix de vente de Strepsils Miel Citron est passé de 3,70 € à 3,95 €. A l’inverse, sur des gammes conseil où les marges sont très confortables telles que Cooper, nous n’avons pas augmenté nos prix. Les laboratoires ne favorisent pas les grosses structures d’achats groupés : j’obtiens de meilleures remises dans le cadre d’un groupement informel ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...