Le Moniteur des Pharmacies n° 3022 du 08/03/2014
 

TRANSMISSION

TRANSACTIONS

François Pouzaud

Succéder à son patron est une expérience encore trop rare. Pourtant, l’intérêt est double et chaque partie peut y trouver son compte. A condition d’en discuter ensemble.


Pour un titulaire à l’approche de la retraite, la vente du fonds devient une préoccupation et transmettre son affaire à un adjoint évite d’avoir à chercher un repreneur. De son côté, l’ancien salarié sait ce qu’il achète car il arrive en terrain connu. « Il y a une forme de continuité lors de la passation de pouvoir. Quand un titulaire considère sa pharmacie comme son bébé, il y a un affectif fort, commente Gilles Andrieu, du cabinet Espace (réseau PSP). Par ailleurs, c’est une façon de rendre à son adjoint ce qu’il a donné en tant que salarié. » Gilles Andrieu regrette qu’il n’y ait pas plus de transmissions entre employeurs et adjoints. « Il y a toujours une forme de pudeur de la part du titulaire à présenter ses chiffres à un salarié ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...