Le Moniteur des Pharmacies n° 3022 du 08/03/2014
 

TEMPS PARTIEL

ENTREPRISE

Fabienne Rizos-Vignal


En début d’année, le gouvernement annonçait sa décision de différer l’entrée en vigueur de la durée minimale de 24 heures par semaine pour les contrats à temps partiel. Ce report est maintenant inscrit dans la loi sur la formation professionnelle, adoptée le 26 et le 27 février par le Parlement. Les entreprises ne devront appliquer cette durée minimale pour les nouvelles embauches qu’à compter du 1er juillet, alors que la loi de sécurisation de l’emploi avait fixé une première échéance au 1er janvier. D’ici cette échéance, les branches professionnelles conservent la possibilité de finaliser des accords conventionnels. En pharmacie, la négociation collective est d’actualité, même si, pour le moment, elle patine. Le sujet sera remis sur la table lors de la prochaine commission mixte paritaire courant avril.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...