Le Moniteur des Pharmacies n° 3022 du 08/03/2014
 

ALCOOLODÉPENDANCE

Médicaments

Marjolaine Labertonière*, Laurent Lefort**


Une certaine confusion règne autour du nalméfène (Selincro), futur traitement de l’alcoolodépendance. Les autorités de santé envisagent de restreindre les conditions de remboursement et de primoprescription de la molécule aux seuls spécialistes en addictologie pendant un an, avant de l’élargir « le cas échéant » aux généralistes. « Le cas échéant » ? La HAS redouterait-elle déjà des dérives d’utilisation ? La ministre de la Santé ne l’entend pas de cette oreille. Elle a tranché le 26 février dernier, déclarant ne retenir aucune restriction de remboursement ou de prescription, au vu de « l’enjeu de santé publique majeur que représente l’alcoolisme en France ». Une confusion certaine règne également sur le baclofène. Sa recommandation temporaire d’utilisation, initialement attendue à la fin de l’été 2013, devrait finalement voir le jour… après le 13 mars 2014, date à laquelle la CNIL va ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...