Le Moniteur des Pharmacies n° 3021 du 01/03/2014
 

Éditorial

Laurent Lefort


Sur le papier, la mesure qui consiste à vouloir améliorer l’information des patients sur les médicaments est louable. Sur la boîte, cette même mesure, susceptible de se concrétiser par l’inscription du service médical rendu (SMR) pour remplacer la vignette, va générer plus de confusion que d’information. Pourquoi s’acharner sur une mesure qui, en complexifiant l’approche autour des médicaments, risque d’être contreproductive ? Quel est le but ultime derrière tout cela ? La sécurité ou la sécu-économies ? En tout cas, on peut d’ores et déjà souhaiter bon courage aux médecins et pharmaciens qui devront l’un et l’autre convaincre leurs mêmes patients que le médicament paré de son magnifique pictogramme « SMR insuffisant » leur est pourtant indispensable. Alors que la relation de confiance entre le grand public et les médicaments est fragilisée, faut-il courir le risque ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...