Le Moniteur des Pharmacies n° 3020 du 22/02/2014
 

DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU

Actualités

L. T.


Après le Collège de la médecine générale de dénoncer les dérives du DPC, c’est au tour de Formindep de sonner l’alerte en matière de transparence. Dans un courrier adressé à la directrice de l’OGDPC, Monique Weber, à la DGOS, au président de la commission scientifique indépendante des médecins (CSI) et à Marisol Touraine, ministre de la Santé, l’association revendique la publication des déclarations publiques d’intérêts (DPI) de la CSI ainsi que l’enregistrement des débats ou votes du groupe sur le site de l’OGDPC, chargé de les publier. « Pourquoi ce DPC naissant est-il déjà entaché d’opacité ? Après la crise du Mediator et celle des pilules de 3e et 4e générations, cette absence de transparence ne permet pas aux patients de s’assurer de la réelle indépendance de la CSI, chargée par la ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...