Le Moniteur des Pharmacies n° 3019 du 15/02/2014
 

GONOCOCCIES

Médicaments

I.M.


A travers une étude sur l’évolution des résistances du gonocoque aux antibiotiques en France entre 2001 et 2012, publiée le 4 février dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire, il est facile de comprendre pourquoi l’Institut de veille sanitaire s’inquiète de l’émergence des souches de gonocoques résistantes aux céphalosporines de 3e génération. Cette étude, qui s’appuie sur les données des réseaux RésIST (cliniciens) et Rénago (laboratoires volontaires collectant des données épidémiologiques), montre que si la proportion de souches résistantes au céfixime reste encore modérée, elle a tout de même quadruplé entre 2011 et 2012, passant de 0,7 % à 3 %.De plus, pour la première fois en 2010, des résistances à la ceftriaxone ont été identifiées et la proportion de souches présentant une sensibilité abaissée à cette molécule augmente nettement depuis. Ce qui est extrêmement ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...