Le Moniteur des Pharmacies n° 3017 du 01/02/2014
 

Transactions

Le conseil


Quand il s’installe en SEL, le pharmacien va prélever plutôt sous forme de rémunération de gérance que de dividendes le montant dont il a besoin pour vivre. Sauf s’il y a des associés investisseurs, il n’a plus intérêt aujourd’hui à privilégier la distribution de dividendes. En effet, pour un titulaire imposé à l’IRPP dans la tranche à 41 %, un excédent de 100 avant paiement de l’IS sera soumis à 60 % de prélèvements en cas de distributions de dividendes contre 52 % en cas de rémunération de gérance. Par exemple, si un pharmacien a besoin de 90 k€ par an pour son train de vie, rien ne sert de prélever ou distribuer 150 k€ par an. L’excédent de 60 k€ sera laissé dans la société, en réserve et en franchise d’impôt.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...