Le Moniteur des Pharmacies n° 3016 du 25/01/2014
 

Comptoir

Questions de comptoir

Yolande Gauthier*, Sylviane Le Craz**


Réponse : L’efficacité de nombreux vaccins nécessite la présence d’adjuvants, le plus fréquemment un sel d’aluminium. En dehors des vaccins vivants (ROR, varicelle, fièvre jaune) capables de déclencher seuls une réaction immunitaire suffisamment forte, des vaccins contre la grippe (qui s’appuient sur une immunité croisée existante avant la vaccination) ou des vaccins polysaccharidiques non conjugués, la plupart des vaccins contiennent de l’hydroxyde d’aluminium (Prevenar, Menjugatekit, Neisvac, Infanrix Tetra, Tétravac-acellulaire, Revaxis…) ou du phosphate d’aluminium (Infanrix Hexa, Méningitec, Boostrixtetra, Repevax…). Pour mémoire, en 2013, le rapport sur l’aluminium du Haut Conseil de la santé publique a précisé que « la revue de la littérature ne permet pas de conclure que la myofasciite à macrophages (lésions histologiques liées au dépôt dans le muscle de l’aluminium des vaccins) est associée à une ou plusieurs manifestations ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...