Le Moniteur des Pharmacies n° 3016 du 25/01/2014
 

FIN DE VIE

Actualités

Loan Tranthimy

La psychologue et psychothérapeute, auteur de nombreux ouvrages sur la fin de vie* répond au « Moniteur » sur la polémique suscitée par la décision du tribunal administratif de Châlons-en-Champagne qui s’est prononcé contre la décision d’euthanasie passive de Vincent Lambert.


LE MONITEUR DES PHARMACIES : Un nouveau texte sur la fin de vie est annoncé dans les semaines à venir. La loi Leonetti est-elle selon vous obsolète ? MARIE DE HENNEZEL : La loi Leonetti n’est pas obsolète. Mal connue des Français, elle n’a jamais été vraiment appliquée. Les équipes soignantes n’ont pas compris l’esprit de cette loi qui leur offre un cadre assez large pour tout mettre en place afin de ne pas abandonner le patient. Il existe autour de ce texte des fausses idées et des mensonges. On dit par exemple que la loi laisse mourir les gens de faim et de soif. C’est faux ! Quand on arrête un traitement, cela ne signifie pas qu’on arrête de soigner. On vérifie que la personne ne souffre pas. Dans l’affaire Lambert, le tribunal administratif de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...