Le Moniteur des Pharmacies n° 3015 du 18/01/2014
 

Comptoir

Questions de comptoir

Yolande Gauthier*, Sylviane Le Craz**


Réponse : Le concept est connu depuis les années 1940. La société Crossject, qui a développé le dispositif prérempli d’auto-injection à usage unique Zeneo, s’est fondée sur le principe de la découpe à jet d’eau : un jet de liquide enfermé dans une capsule en verre est forcé à sortir via une buse d’injection de très petit diamètre, avec une vitesse de 150 mètres/seconde qui suffit à traverser les tissus. C’est donc le médicament lui-même qui perce la peau pour atteindre les couches intradermiques, sous-cutanées ou intramusculaires selon les cas. L’injection est très rapide (50 millisecondes) et ne peut pas échouer ni blesser le patient. Cette méthode sans aiguille pourrait être proposée à l’officine fin 2015 pour 3 molécules : le méthotrexate dans la polyarthrite rhumatoïde, le sumatriptan dans la crise de migraine ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...