Le Moniteur des Pharmacies n° 3014 du 11/01/2014
 

L’INTERVIEW
DR JEAN-MARIE COHEN, COORDINATEUR NATIONAL DES GROUPES RÉGIONAUX D’OBSERVATION DE LA GRIPPE (GROG) ET CONSULTANT POUR OPEN ROME.

Comptoir

Questions de comptoir

Yolande Gauthier*, Sylviane Le Craz**


Les immunologistes ont à plusieurs reprises signalé des différences de réaction immunitaire à des infections diverses (fièvre jaune, rougeole, hépatite) selon le sexe. Pour expliquer ces différences, une équipe franco-américaine a analysé les données d’une cohorte de 53 femmes et 34 hommes. A la suite d’une injection d’un vaccin antigrippal, elle a constaté une élévation plus faible du taux sanguin d’anticorps neutralisants et une moindre production de certains médiateurs immunitaires quand le niveau de testostérone est élevé. Elle a aussi identifié des groupes de gènes, régulés par la testostérone, qui modifient la production de lipoprotéines et la réponse immunitaire. Cette étude démontre qu’il y a un lien quantitatif entre le niveau de testostérone, les réactions immunitaires et le taux d’anticorps antigrippaux postvaccinaux, mais son interprétation est délicate : • Le taux sanguin des ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...