Le Moniteur des Pharmacies n° 3014 du 11/01/2014
 

ANTIHYPERTENSEURS

Actualités médicaments

Yolande Gauthier


L’observance scrupuleuse d’un traitement antihypertenseur n’est pas toujours une bonne chose. C’est ce qu’ont constaté les Hospices civils de Lyon, après analyse de leurs déclarations de pharmacovigilance effectuées entre 2009 et 2012. Parmi les 1 000 cas étudiés, 19 ont concerné une déshydratation associée à des diarrhées et/ou des vomissements survenus chez des personnes traitées par un antihypertenseur (IEC, ARA-II ou diurétique). 84 % des patients ont développé une insuffisance rénale aiguë, 26 % une hyperkaliémie et autant une hypokaliémie. Malgré la déshydratation engendrée par les troubles gastro-intestinaux, « tous ces patients ont continué à prendre leurs traitements conformément à leur ordonnance, et ce jusqu’à leur hospitalisation », soulignent les auteurs. La faute au manque d’information des patients, puisque très peu de notices d’ARA-II, IEC ou diurétiques font état de précautions d’emploi en cas de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...