Le Moniteur des Pharmacies n° 3014 du 11/01/2014
 

XELODA

Actualités médicaments

Y.G.


Des réactions cutanées sévères parfois fatales (syndrome de Stevens-Johnson, nécrolyse épidermique toxique) ont été signalées chez des patients traités par l’antinéoplasique Xeloda (Capécitabine) ou ses génériques. La survenue de macules érythémateuses généralisées se transformant en vésicules avec décollement cutané doit entraîner l’arrêt immédiat et définitif du traitement. Une prise en charge médicale rapide est indispensable. Le laboratoire Roche et l’ANSM rappellent que ces réactions cutanées, très rares – moins de 1 cas sur 10 000 –, sont souvent précédées d’une photophobie, de mal de gorge et de fièvre. Le patient devra alors être orienté vers un médecin avant toute nouvelle prise de capécitabine.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...