Le Moniteur des Pharmacies n° 3014 du 11/01/2014
 

Comptoir

Questions de comptoir

Yolande Gauthier*, Sylviane Le Craz**


Réponse : Bien que la toxicomanie de la patiente soit connue de tous, le pharmacien qui établit une telle attestation à l’usage d’un tiers en vue de sa production en justice viole le secret professionnel auquel il est attaché par le code de déontologie et le Code de la santé publique (article R. 4235-5). Il s’expose ainsi à des sanctions prononcées par les chambres de discipline des conseils de l’Ordre national des pharmaciens. Sources : « Cahiers » de l’Ordre national des pharmaciens, code de déontologie commenté, Code de la santé publique.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...