Le Moniteur des Pharmacies n° 3013 du 21/12/2013
 

Comptoir

LÉGISLATION


Depuis 2010, les modalités de prescription et de délivrance de l’isotrétinoïne orale ont été renforcées pour les femmes en âge de procréer. En effet, les études de pharmacovigilance ont montré une augmentation significative du nombre de grossesses survenant après l’instauration de ces traitements. Or ce médicament possède un fort potentiel tératogène. Chaque dispensation d’isotrétinoïne orale est conditionnée par la présentation d’un « carnet patiente » portant des mentions obligatoires (date et résultat du test de grossesse, méthode de contraception). La délivrance doit avoir lieu au plus tard 7 jours après la date de prescription pour les femmes en âge de procréer. Dans les autres cas le délai de présentation de l’ordonnance est de 3 mois. Si ces conditions ne sont pas respectées, aucune délivrance ne doit se faire. Ces restrictions concernent également ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...