Le Moniteur des Pharmacies n° 3013 du 21/12/2013
 

Comptoir

CONSEILS


Après un curage axillaire, ainsi qu’après une radiothérapie de l’aisselle, certaines précautions sont à respecter en matière d’épilation afin d’éviter l’apparition d’un lymphœdème du bras et d’une éventuelle surinfection avec érysipèle. En cas de rasage, préférer l’usage d’un rasoir électrique, moins à risque de blessures qu’un rasoir manuel. Les crèmes dépilatoires ou la cire froide conviennent aussi. Toutefois, si la femme a eu également une chimiothérapie, sa peau reste sensible pendant 6 mois après le traitement. Dans ce cas, l’épilation peut provoquer un érythème ou une réaction allergique, quelle que soit la zone d’épilation. La cire chaude est à proscrire en raison du risque de lymphœdème lié à la chaleur dégagée. Ce risque est identique pour l’épilation définitive au laser, qui peut par ailleurs aussi être à l’origine de réactions ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...