Le Moniteur des Pharmacies n° 2712 du 19/01/2008
 

OZILLAC

Initiatives

Et si le métier de pharmacien ne se cantonnait pas au comptoir ? C'est en tout cas l'intime conviction de Gérard Perdriaud. Rendre visite à ses patients âgés et handicapés fait partie intégrante de son exercice. Une démarche qu'il a découvert à travers le contrôle de la pose d'oxygène à domicile.


En novembre 2000 paraissaient les « Bonnes pratiques de dispensation à domicile de l'oxygène ». Elles ont rendu obligatoire la visite d'un pharmacien pour contrôler l'installation de l'oxygénothérapie à domicile pour tous les patients bénéficiant d'une source d'« oxygène médicament » (liquide ou gazeux) plus de 15 heures par jour. Pour les prestataires de MAD, qu'ils soient partenaires ou filiales des répartiteurs, le pharmacien d'officine devenait le professionnel de santé de proximité idéal pour accomplir ce service. Et cela changea la façon d'exercer de Gérard Perdriaud. Quand la société Orkyn' lui proposa de réaliser la « visite pharmaceutique » pour sa clientèle, il accepta d'emblée. « C'est un moyen de ne pas casser le lien avec des malades que j'ai accompagnés », explique notre confrère. Il faut dire qu'il connaît ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...