Le Moniteur des Pharmacies n° 2711 du 12/01/2008
 

Edito


Nous sommes toujours champions du monde de la consommation de médicaments. C'est Jean-Pierre Davant, président de la Mutualité française, qui le clame dans Les Echos de mardi dernier. Les coupables sont tout désignés : les professionnels du médicament, qu'ils soient industriels, répartiteurs ou pharmaciens, et leurs « pratiques plus mercantiles que sanitaires » ! Et de dénoncer notamment ces génériques qui sont trop chers... Raison pour laquelle il faut, selon Jean-Pierre Davant, « supprimer les marges arrière [...] qui ne profitent pas aux consommateurs mais aux seuls distributeurs et pharmaciens d'officine ». D'abord, parler de « consommateurs » à propos de malades qui se voient prescrire des médicaments me paraît pour le moins déplacé et... mercantile. Est-ce là l'esprit mutualiste ? Mais, bien évidemment, les pharmacies mutualistes ont « donné ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...