Le Moniteur des Pharmacies n° 2711 du 12/01/2008
 

PROFESSION

Actualité


L'Institut de recherche et documentation en économie de la santé (IRDES) a analysé les conséquences sur la prescription du déremboursement au 1er mars 2006 des mucolytiques et des expectorants utilisés en pneumologie et en ORL. Les résultats, publiés en décembre, sont sans appel : si le nombre total de consultations avec prescription d'expectorants a chuté de 53 %, « le nombre moyen de médicaments différents prescrits par consultation est identique avant et après le déremboursement ». L'IRDES explique que, depuis le déremboursement, « les prescriptions d'antitussifs et de bronchodilatateurs augmentent pour les bronchites, la toux et la grippe, celles des analgésiques/antipyrétiques pour tous les diagnostics, sauf les affections chroniques des voies respiratoires supérieures, celles des antibiotiques pour les affections aiguës des voies respiratoires supérieures et pour la toux, celles des ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...