Le Moniteur des Pharmacies n° 2700 du 10/11/2007
 

PROFESSION

Actualité


Il y a toujours un revers aux médailles. En parallèle d'effets bénéfiques certains, l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) constate, dans son dernier rapport (http://www.ofdt.fr), que le détournement des produits de substitution aux opiacés se développe, Subutex en tête : « La buprénorphine haut dosage est devenue en 2005 le deuxième médicament à l'origine d'une falsification d'ordonnances. » Dans certaines régions, l'OFDT constate « moins d'usagers revendant des surplus mais des fraudes plus organisées : vols de carte Vitale, recrutement de faux usagers, consultations dans plusieurs départements... ». 32 % des utilisateurs de buprénorphine haut dosage (BHD), dont le but est de « se défoncer », l'obtiennent d'ailleurs par prescription. A l'inverse, 16 % de ceux qui l'utilisent dans un cadre thérapeutique l'acquièrent exclusivement sur le marché parallèle. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...