Le Moniteur des Pharmacies n° 2700 du 10/11/2007
 

PROFESSION

Actualité

Suite du feuilleton. Joseph-Philippe Benwaïche, président de Plus Pharmacie, s'oppose à son tour à l'automédication en accès libre. Dans le même temps, les Académies nationales de médecine et de pharmacie ont débattu du sujet. Main dans la main.


Un homme en colère. « Je suis effaré. Et absolument contre le passage de l'OTC devant le comptoir. L'apologie de l'OTC pour permettre à la Sécurité sociale de réaliser des économies, oui ; banaliser le médicament et le conseil, non. On va nous refaire le coup de la parapharmacie. L'OTC devant le comptoir est une pente glissante immédiate vers la GMS », s'insurge Joseph-Philippe Benwaïche, président de Plus pharmacie. « L'OTC devant le comptoir n'est pas une solution à nos maux. Nous allons perdre cette chance de conseiller. On va perdre peu à peu le sens de la responsabilité que les pharmaciens engagent à chacune de leur délivrance, » ajoute-t-il. Pour lui, ceux « tentés de jouer aux apprentis sorciers ne doivent pas oublier qu'il y a ailleurs d'autres pharmaciens ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...