Le Moniteur des Pharmacies n° 2700 du 10/11/2007
 

EN BREF

Actualité


Selon l'étude Interphone menée, pour sa branche française, sur 490 patients (140 neurinomes, 160 gliomes et 190 méningiomes) et 640 cas-témoins tirés au sort, l'usage régulier de mobile n'augmente pas le risque de tumeurs. Mais chez ceux ayant l'habitude de passer de longs appels (plus de 5,30 minutes), une élévation du risque de gliome est possible.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...