Le Moniteur des Pharmacies n° 2700 du 10/11/2007
 

ESPAGNE

Actualité


En Espagne, particulièrement en Catalogne où se concentrent 22 % des 4 800 herboristeries, la phytothérapie, vieille tradition, divise. « Les plantes dotées de propriétés thérapeutiques doivent être vendues en pharmacie mais les herboristeries résistent », explique María José Alonso, du Collège des pharmaciens de Barcelone. Elle cite notamment la griffe du diable (Harpagophytum), « commercialisée par les herboristeries en contravention d'une loi de 1973 qui limite leur activité à cent plantes considérées comme médicinales mais dénuées d'effets thérapeutiques ». L'enjeu est d'importance : le fait que l'Espagne soit l'un des pays européens consommant le moins d'OTC semble dû, en partie, au poids de la phytothérapie. L'entrée en vigueur courant novembre d'un nouveau décret royal prévoyant l'intégration au droit espagnol de la directive 2004/24/CE du Parlement européen sur les médicaments ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...