Le Moniteur des Pharmacies n° 2699 du 03/11/2007
 

Questions de comptoir


réponse. Le préparateur est habilité à dispenser une ordonnance de stupéfiants et de médicaments dérivés du sang sous le contrôle effectif du pharmacien. En revanche, il ne peut pas les inscrire sur les registres spéciaux qui leur sont réservés. Concernant les personnes autorisées à faire la transcription des médicaments dérivés du sang, l'article R. 5121-186 du Code de la santé publique réserve cette prérogative aux seuls pharmaciens diplômés, titulaires et adjoints : « Les pharmaciens d'officine qui délivrent un médicament dérivé du sang transcrivent aussitôt sur un registre spécial coté et paraphé par le maire ou par le commissaire de police [...]. » Quant à l'enregistrement des stupéfiants, l'article R. 5132-36 est encore plus restrictif : « Toute entrée et toute sortie de substances et de médicaments classés comme stupéfiants ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...