Le Moniteur des Pharmacies n° 2698 du 27/10/2007
 

Questions de comptoir


réponse. Qu'il s'agisse d'un princeps sous brevet ou inscrit au Répertoire, le prescripteur est autorisé à le prescrire en DC sans nom de marque. La prescription en DC sous-entend la délivrance du médicament le moins cher. Le pharmacien n'est pas tenu de délivrer le générique en cas de refus du client ou s'il juge qu'il faut délivrer le princeps pour des raisons particulières tenant au patient (âge, chronicité, patient polymédiqué...). La CPAM remboursera mais elle est fondée à demander au pharmacien les raisons pour lesquelles il n'a pas donné le médicament le moins cher (refus du patient, rupture de stock, etc.) et, éventuellement, à réclamer un indu. Source CPAM et USPO.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...