Le Moniteur des Pharmacies n° 2697 du 20/10/2007
 

Edito


Est-ce un réel avantage pour la profession que notre ministre de tutelle soit aussi pharmacienne ? Pas si sûr... Certes, elle connaît notre métier pour l'avoir pratiqué pendant de nombreuses années dans une officine angevine. Mais cette proximité naturelle, rassurante de prime abord, peut faire d'elle, consciemment ou inconsciemment, un pernicieux cheval de Troie quand il s'agira de faire passer coûte que coûte des décisions douloureuses pour la profession. Roselyne Bachelot connaît aussi très bien les représentants des différents acteurs de la chaîne du médicament. Et elle est donc plus « exposée » aux actions de lobbying menées par certains d'entre eux. Et notamment sur le libre accès du médicament familial en pharmacie, un des thèmes évoqués lors du dernier Congrès national qui s'est déroulé le week-end dernier à Saint-Malo. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...