Le Moniteur des Pharmacies n° 2695 du 06/10/2007
 

ÎLE-DE-FRANCE

Actualité

Régions


Les hommes de 40 à 69 ans risquent six fois plus d'être sous traitement antihypertenseur quand leur domicile est survolé par des avions passant à moins de 1 000 mètres d'altitude. Et les femmes de la même tranche d'âge ont dix fois plus de risque d'être accros aux anxiolytiques ou aux antidépresseurs si elles habitent près d'un point noir ferroviaire. Autant d'exemples qui prouvent, s'il en était encore besoin, que le bruit nuit. Aucune tranche d'âge n'est épargnéeC'est une enquête, menée par le cabinet Open Rome sur 4 391 patients de plus de 15 ans dans 30 communes franciliennes, qui a objectivé l'effet néfaste sur la santé d'une exposition sonore trop élevée. Au-delà de 65 décibels, les hommes ont plus de troubles du sommeil. Ceux de plus de 70 ans ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...