Le Moniteur des Pharmacies n° 2695 du 06/10/2007
 

PHARMACOVIGILANCE

Actualité

Produits


Après le piroxicam fin juin, c'est au tour du nimésulide de voir son rapport bénéfice/risque réévalué. La Finlande avait en effet décidé de suspendre l'AMM de l'AINS en raison de la notification d'effets indésirables hépatiques graves. L'analyse des récentes données européennes de pharmacovigilance de l'AINS ne débouche pas sur un retrait. Cependant, l'Agence européenne du médicament recommande de limiter le traitement par le nimésulide à la durée la plus courte possible, et au maximum à quinze jours. Elle préconise également de contre-indiquer la molécule en cas d'association à d'autres substances hépatotoxiques ainsi que chez les patients alcooliques. Modification du RCP à venirLe résumé des caractéristiques du produit (RCP) des spécialités à base de nimésulide devrait être modifié en ce sens après validation de la Commission européenne. En France, Nexen (Thérabel Lucien ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...