Le Moniteur des Pharmacies n° 2695 du 06/10/2007
 

Questions de comptoir


RÉPONSE. Oramorph 20 mg/ml est une solution buvable de sulfate de morphine relevant du régime des stupéfiants, mais seules les présentations déconditionnables de morphiniques doivent être déconditionnées. Le flacon compte-gouttes n'étant pas une spécialité déconditionnable, quelle que soit la quantité prescrite au patient, vous délivrerez un nombre entier de flacons, ici un flacon. En revanche, à la prochaine ordonnance, il faudra tenir compte du « trop-délivré » précédent. Si le médecin prescrit la même posologie d'Oramorph le mois prochain, la quantité restant dans le flacon de soluté (13 ml) suffira au traitement et il ne sera pas nécessaire de délivrer un nouveau flacon. Il est donc judicieux de dire au patient qu'il doit conserver le reste de solution d'Oramorph le cas échéant. Source : Code de la santé publique et laboratoire ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...