Le Moniteur des Pharmacies n° 2694 du 29/09/2007
 

POLITIQUE DE SANTÉ

Actualité


Un an et demi après sa mise en oeuvre, le parcours de soins cordonnés, dont l'objectif était de mettre le généraliste au centre du système de soins, a-t-il limité les dépenses de santé ? A-t-il réduit le nomadisme médical ? Et a-t-il amélioré la prise en charge ? Il est trop tôt, précise l'Institut de recherche et documentation en économie de santé (IRDES), pour disposer de statistiques signifiantes. Le bilan dressé par les assurés sociaux donne cependant un premier éclairage. La réforme n'a pas fait de vagues. Huit Français sur dix se sont pliés à la nouvelle organisation, désignant un unique médecin traitant à l'Assurance maladie. Plus d'ailleurs parce qu'ils ont cru la mesure obligatoire que par conviction. Les spécialistes victimes de la réformeL'impact sur la qualité du suivi médical ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...