Le Moniteur des Pharmacies n° 2694 du 29/09/2007
 

INSTALLATION

Transactions

La réussite d'une reprise dépend beaucoup du contact avec le vendeur. Il faut donc apprendre à le connaître, le décoder et, surtout, le séduire car on n'achète pas la pharmacie d'un futur retraité comme celle d'un quadra qui souhaite se réinstaller.


Imaginons qu'un vendeur doive faire son choix entre deux ou trois candidats dont l'offre de prix est identique. Pour accroître ses chances d'être l'heureux élu, mieux vaut donc savoir à quel vendeur on a affaire. On peut distinguer plusieurs types de cédants. -Un cas de plus en plus répandu : celui qui part à la retraite. Sa priorité : pérenniser la pharmacie, ses services, son image, ses salariés... D'où l'intérêt pour le repreneur d'apparaître comme quelqu'un qui ne va pas vite tout chambouler. Plus la part d'affectivité du cédant pour son officine est forte, plus l'acquéreur va devoir se montrer habile et prudent sur ses projets. Par exemple, ne pas se précipiter d'exposer ses plans de développement au cédant, même si celui-ci se montre curieux, ou, encore, ne pas lui ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...